BARDO-THÖDOL – Le livre tibétain des morts

Livre

7,70

Présenté par le Lama Anagarika Govinda – Albin Michel – Spiritualités vivantes –

Oeuvre majeure du bouddhisme tibétain, le Bardo-Tödol a ouvert à la psychologie occidentale des perspectives insoupçonnées.

Le Bardo-Thödol, signifiant La libération par l’écoute dans les états intermédiaires et publié en français sous le titre de Livre tibétain des morts est un texte du bouddhisme tibétain décrivant les états de conscience et les perceptions se succédant pendant la période qui s’étend de la mort à la renaissance. L’étude de son vivant ou la récitation du principal chapitre par un lama lors de l’agonie ou après la mort est censée aider à la libération du cycle des réincarnations, ou du moins à obtenir une meilleure réincarnation.

Qualifié par Karl Gustav Jung de quintessence de la psychologie critique bouddhique, ce classique vise à libérer celui qui l’étudie des illusions de la conscience égocentrique et de son instabilité perpétuelle.Il est  avant tout un manuel d’exploration des états intermédiaires de la conscience, dont la mort est un aspect. Joyau de sagesse orientale à la portée universelle, le Bardo-Thödol est un outil précieux pour tous ceux qui s’interrogent sur la nature de l’esprit.

Rupture de stock

Me prévenir si cette référence est à nouveau disponible

Informations complémentaires

Poids 0,25 kg
Dimensions 1,3 cm

Auteur

ANAGARIKA Govinda, Lama

Lama Anagarika Govinda, né Ernst Lothar Hoffman (1898-1985) fut le fondateur de l'ordre Pali du bouddhisme tibétain du Arya Maitreya Mandala et un propagateur du bouddhisme tibétain. Il naît à Waldheim en Allemagne de père allemand et de mère bolivienne. Après avoir passé deux ans dans l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale, il est réformé pour cause de tuberculose. Il habite Capri en Italie de 1920 à 1928, où il découvre le bouddhisme. Parti au Sri lanka, il se fait moine bouddhiste de la tradition Theravada. En 1931, il assiste à une conférence à Darjeeling pour convertir les Tibétains à ce qu’il considère comme une forme plus pure de bouddhisme. À Darjeeling, il rencontre le maître tibétain Tomo Geshe Rinpoché (1866-1936), qui change totalement les opinions de Govinda. Dès lors, il  embrasse la forme tibétaine de bouddhisme. Après la fondation de son ordre en 1933, il vit durant trois décennies une vie d’ermite à 'Crank's Ridge', près d’Almora en Inde du nord. Allemand de naissance, Govinda est interné par l'armée britannique pendant la Deuxième Guerre mondiale. Puis il entreprend des voyages dans les régions les plus éloignés du Tibet, réalisant un grand nombre de tableaux, dessins et photographies. Il décrit ses voyages dans son livre The Way of the White Clouds. En 1947, il épouse la photographe parlant perse Li Gotami (son nom d’origine est Ratti Petit), avec qui il voyage au Tibet, notamment au Royaume de Gugé. Babelio
UGS 9782226012869 Catégorie Éditeur
Nombre de pages :
Date de parution :
ISBN : 9782226012869
Poids : 0.25 kg
Hauteur : 1.3 cm

Ouvrages apparentés

Recevez cette superbe lampe de lecture à LED

Dès 100€

de commande

6 niveaux de luminosité
Rechargeable par port USB
Avec clips
Valeur 12 euros