L'intelligence et la pensée

Ouvrage

12,00

Averroès -Editions GF Flammarion

Grand Commentaire d’Averroès sur le De Anima d’Aristote. Chef d’oeuvre du péripatétisme médiéval.

1 en stock

Ajouter à ma liste de souhaits

Description

Averroès rassemble, formule et reformule dans cet ouvrage les dilemmes liés aux prolèmes philosophiques de l’âme (psychologie) et de l’intellect (noétique) évoqués par Aristote dans son De Anima.

La théorie de l’âme, la psychologie acquiert son statut de science autonome, mais Aristote y fait ressortir l’existence d’un élément divin en l’homme, qui est la partie la plus noble de l’homme – le n~ous – qui est l’intellect, la pensée, mais dans une dimension intime, supérieure. 

Plusieurs problématiques sont ainsi posées : est-ce que l’intellect matériel fait partie du corps, est-ce qu’il est unique ou multiple, partagé par l’humanité ou non, possibilité de jonction entre l’intellect matériel et l’intellect agent, … et Ibn Rushd (Averroès) répond que l’intellect matériel (contrairement à l’agent, commun à l’humanité) est “individuel” mais non corruptible et périssable – il défend l’éternité du monde, mais avec subtilité – et que le but ultime de l’intellect matériel “en puissance” est de se “joindre” à l’intellect agent pour être comme Dieu. Il s’agit d’une finalité à rechercher par tout individu. 

Un “authentique” livre de philosophie, avec sa terminologie rigoureuse et ses tournures de pensées en haute altitude mentale.

Texte intégral. 120 pages. Suivi de Notes : 220 pages puis Chronologie des faits du 10e au 13e siècle

Auteur

AVERROÈS

Ibn Rochd de Cordoue (en arabe : ابن رشد, Ibn Rushd), plus connu en Occident sous son nom latinisé d'Averroès, est un philosophe, théologien, juriste et médecin musulman andalou de langue arabe du XIIe siècle, né le 14 avril 1126 à Cordoue en Andalousie et mort le 10 décembre 1198 à Marrakech au Maroc. Il exerce les fonctions de grand cadi (juge suprême) à Séville et à Cordoue, et de médecin privé des sultans almohades, à Marrakech à une époque charnière où le pouvoir passe des Almoravides aux Almohades. Lecteur critique d'Al-Fârâbî, Al-Ghazâlî et Avicenne, il est considéré comme l'un des plus grands philosophes de la civilisation islamique même s'il a été accusé d'hérésie à la fin de sa vie et s'il n'a pas eu de postérité immédiate dans le monde musulman. Il n'a été redécouvert en Islam que lors de la Nahda au XIXe siècle, la Renaissance arabe, durant laquelle il inspire les courants rationalistes, réformateurs et émancipateurs. Dans son œuvre, Averroès a mis l'accent sur la nécessité pour les savants de pratiquer la philosophie et d'étudier la nature créée par Dieu. De ce fait, il pratique et recommande les sciences profanes, notamment la logique et la physique, en plus de la médecine. Son œuvre a une grande importance en Europe occidentale, où il a influencé les philosophes médiévaux latins et juifs dits averroïstes, comme Siger de Brabant, Boèce de Dacie, Isaac Albalag et Moïse Narboni. À la Renaissance, sa philosophie est très étudiée à Padoue. De façon générale, il est estimé des scolastiques qui l'appellent le «Commentateur» du «Philosophe» (Aristote) pour lequel ils ont une vénération commune. En revanche, Thomas d'Aquin puis les néoplatoniciens de Florence lui reprochent de nier l'immortalité et la pensée de l'âme individuelle, au profit d'un Intellect unique pour tous les hommes qui active en nous les idées intelligibles. Wikipedia

Informations complémentaires

Poids 0,37 kg
Dimensions 2,3 cm
UGS 9782080709745 Catégories ,
Nombre de pages :
Date de parution :
ISBN : 9782080709745
Poids : 0.37 kg
Hauteur : 2.3 cm

Recevez cette superbe lampe de lecture à LED

Dès 100€

de commande

6 niveaux de luminosité
Rechargeable par port USB
Avec clips
Valeur 12 euros