L’Echelle musicale

Ouvrage

17,00

Max Heindel – Ensro

Cet ouvrage contient des informations jusqu’ici inconnues sur la nature divine du son, qu’au Vème siècle avant Jésus-Christ Pythagore avait déjà pressenties, en percevant la musique des sphères et en découvrant les lois immuables des accords.

Rupture de stock

Me prévenir si cette référence est à nouveau disponible

Description

L’auteur met en lumière le rôle constructeur permanent de la musique dans la formation de notre système solaire et dans l’évolution des différentes vagues de vie qui peuplent notre terre.

Alors que des créations discordantes et agressives envahissent de plus en plus l’univers musical de la jeunesse et peu à peu celui de  la société toute entière, il met en garde contre les ravages, irréversibles parce qu’ignorés, de cette pseudo-musique destructrice, en révélant les correspondances des sons avec les organes physiques et les corps subtils de l’homme.

Informations complémentaires

Poids 0,26 kg
Dimensions 1,5 cm

Auteur

HEINDEL Max

Né à Aarhus (Danemark) le 23/07/1865 et mort à Oceanside (Californie) le 06/01/1919, Carl Louis von Grasshoff, dit Max Heindel, est le fondateur de la Rosicrucian Fellowship (Association rosicrucienne), basée à Mount Ecclesia, Oceanside, en Californie. Son père François L. Von Grasshoff était d'origine allemande et sa mère était danoise. À l'âge de 16 ans, il entra à l'école de marine de Glasgow, où il fit des études d'ingénieur. Entre 1895 et 1901, il vécut à New York comme ingénieur consultant. En 1903, il s'établit à Los Angeles, où il devint membre de la Société théosophique, dont il fut vice-président en 1904 et 1905. Après une grave crise cardiaque en 1905, il fut pendant des mois aux portes de la mort. Ayant entendu dire qu'un maître spirituel enseignait sur le vieux continent, Max Heindel se rendit en Allemagne et y séjourna du début novembre 1907 à fin mars 1908. Il fréquenta les milieux théosophiques allemands, notamment à Berlin. Il suivit de nombreux cycles de conférences et eut également quelque six entretiens privés avec Rudolf Steiner, alors secrétaire général de la section allemande de la Société théosophique. Dès son retour aux États-Unis, il fonda son premier centre rosicrucien, le 14 novembre 1908, et il publia sa Cosmosgonie des Rose-Croix en 1909. Il entreprit alors des tournées de conférences qui eurent beaucoup de succès, ce qui le conduisit à envisager la création d'un vrai centre de diffusion de sa philosophie rosicrucienne, lequel fut construit à Oceanside. En août 1910, il épousa une théosophe, Augusta Foss, qui lui enseigna l'astrologie, dont elle était très férue. Ils vécurent d'abord pendant huit mois à Ocean-Park, près de Los Angeles, et s'établirent ensuite à Oceanside, en Californie. En 1910, Max Heindel faillit de nouveau mourir d'une grave crise cardiaque et fut hospitalisé, mais à peine rétabli, il reprit la diffusion des enseignements rosicruciens. Il organisa des cours par correspondance, entièrement gratuits, qui comportaient des cours de Bible, des cours de philosophie rosicrucienne et des cours d'astrologie. Le 6 janvier 1919, une ultime crise cardiaque eut raison de lui.
HEINDEL MAX
UGS 9780881120417 Catégories , , Éditeur
Nombre de pages :
Date de parution :
ISBN : 9780881120417
Poids : 0.26 kg
Hauteur : 1.5 cm

Ouvrages apparentés

Recevez cette superbe lampe de lecture à LED

Dès 100€

de commande

6 niveaux de luminosité
Rechargeable par port USB
Avec clips
Valeur 12 euros