Les sermons

Ouvrage

16,20

Maître Eckhart – Albin Michel

Après des siècles de relatif oubli, Maître Eckhart, dominicain philosophe autant que mystique, est enfin reconnu aujourd’hui comme l’une des plus grandes figures du christianisme.

Rupture de stock

Me prévenir si cette référence est à nouveau disponible

Description

En marge de ses traités savants écrits en latin, il a délivré de nombreux sermons en allemand lors de ses tournées pastorales. Suspecté d’hérésie, il se défendit en expliquant que ” s’il faisait fréquemment usage d’un langage inhabituel, c’est qu’il désirait par ses sermons inspirer à ses auditeurs le désir suprême de faire le bien.”

Ce sont ces sermons, où l’abstraction théologique nourrit le sentiment intime du divin, qui sont réunis pour la première fois en un seul volume dans la traduction de Gwendoline Jarczyk et Pierre-Jean Labarrière.

Informations complémentaires

Poids 0,72 kg

Auteur

ECKHART, Maître

Eckhart von Hochheim, dit Maître Eckhart, (c. 1260 - c. 1328) est un spirituel, théologien et philosophe dominicain, le premier des mystiques rhénans. Il étudia la théologie à Erfurt, puis Cologne et Paris. Il enseigna à Paris, prêcha à Cologne et Strasbourg, et administra la province dominicaine de Teutonie depuis Erfurt. De 1294 à 1298, Eckhart est prieur du couvent dominicain d'Erfurt. C'est à cette époque qu'il rédige sa première grande oeuvre (en moyen haut allemand), les "Entretiens spirituels". En 1302, il obtient la maîtrise en théologie de l'université de Paris. Frère Eckhart devient "Maître Eckhart de Hochheim". De 1303 à 1311, il demeure à Erfurt, où il est élu premier provincial de la province dominicaine de Saxonia (qui regroupe alors 47 couvents de frères). Dès cette époque, certains de ses sermons transposent pour un auditoire non universitaire, mais cependant lettré, l'essentiel des thèses soutenues contre les théologiens franciscains de Paris. Vers 1311, Maître Eckhart est envoyé une seconde fois à Paris pour y enseigner. Cette charge d'enseignement est un honneur exceptionnel, dont seul Thomas d'Aquin a bénéficié. C'est la preuve de l'immense crédit dont il jouit à l'époque. Mais les ennuis ne tardent pas. En 1326, un procès d'inquisition est lancé contre lui. C'est la première fois qu'un Maître en théologie, qui plus est la principale figure intellectuelle de son Ordre, est objet d'inquisition. Il lui est notamment reproché ses prédications "vulgaires", trop accessibles au peuple, aux gens "simples". Eckhart meurt en 1328, avant de connaître la sanction finale. La prédication eckhartienne de la vraie pauvreté sera reprise par un strasbourgeois, Jean Tauler. Babelio
UGS 978222619102 Catégories , Éditeur
Nombre de pages :
Date de parution :
ISBN : 978222619102
Poids : 0.72 kg

Ouvrages apparentés

Recevez cette superbe lampe de lecture à LED

Dès 100€

de commande

6 niveaux de luminosité
Rechargeable par port USB
Avec clips
Valeur 12 euros